Bienvenue sur le forum de Tesla Model 3 | Y Québec!
Pour débuter sur le forum, CLIQUEZ ICI!

Lidar vs Vision: Explicatif simplifié

Thisdale
Messages : 12
Inscription : mer. janv. 20, 2021 5:29 pm
Réputation : 7
Localisation : Montreal
Lien de recommandation Tesla
Tesla Model 3-Y (Deep Blue Metallic)

Lidar vs Vision: Explicatif simplifié

Message par Thisdale »

Lidar est un radar de type Doppler; qui envoie une émission de lumière dans une direction et attend un retour pour formuler une information. Dans le cas LIDAR, il s’agit d’un laser. Alors que le laser touche une surface, elle bondit et retourne vers la source d’émission. Une fois le laser retourné, le système LIDAR peut déclarer une surface. Au retour de plusieurs lasers vers le détecteur LIDAR, le système peut aussi estimer la forme des surfaces. Un Cube, Un Carré, une surface en angle.

Comment le système LIDAR fonctionne en application:
Un laser est envoyé dans une direction.
Le laser se déplace à une vitesse constante.
Lorsque le laser touche une surface, il bondit et revient vers l'émetteur/récepteur.
Le Signal, à son retour, se déplace à une vitesse constante.
Une fois revenue, il est analysé par le système LIDAR; temps de voyage, association de fréquence… et est comparé à une banque d’information; pour ensuite déclarer une surface.
Cette déclaration porte alors une description plus claire, incluant une forme, une matière, une profondeur et une distance/position 3D relative à l'émetteur.

Ce que LIDAR ne peut pas faire, est la raison pour laquelle Tesla abandonne le système.

Gardant en tête que le système “FSD” de Tesla est créé pour imiter et ultimement suppléer un conducteur de véhicule routier et ainsi utiliser le système routier qui est en existence, Un exemple important ou LIDAR ne performe pas bien ou ne peut simplement pas produire les informations nécessaires et pertinentes est la lecture simple du système de réglementation de vitesse:

LIDAR peut très facilement identifier un objet qui s'avérerait être une pancarte: Une surface métallique d’une certaine grosseur, épaisseur et hauteur, dans une position attendue (au coin de la route). Ceci sont tous, à l’exception du fait que c’est une pancarte, des informations plutôt inutiles au véhicule (et au conducteur). L’information importante; le message que contient la pancarte, est invisible au LIDAR.

Image

En revanche, VISION (utilisation de caméras) peut rapidement et facilement identifier toute les information pertinentes de la pancarte (forme, distance, hauteur) et ignorer toute les information inutiles (matériel, épaisseur). En plus, VISION peut lire le contenu de la pancarte. Jumelé aux informations de positions, VISION et donc FSD, peuvent extrapoler l’information pertinente et appliquer immédiatement, au besoin.

Image

Exemple LIDAR: Un Objet en approche est métallique, rectangulaire et mince se situe à 2m du sol, à la droite de la route -> Taux de certitude élevé que ceci est une pancarte de réglementation routière. Demande à VISION de confirmer le contenu.

Exemple VISION: Une pancarte rectangulaire est vue en approche, se situe à 2m du sol, à la droite de la route. Elle contient le texte “50 km/h”. -> Taux de certitude élevé que la pancarte dicte une limite de vitesse à 50 km/h.


En conclusion, si LIDAR et VISION peuvent définir les mêmes informations de tailles, distances et pertinence, il est plutôt redondant d'avoir les deux. De plus, si VISION peut aussi lire les informations pertinentes de la route, alors que LIDAR demande une confirmation à VISION, l'utilisation de LIDAR ne fait que ralentir (alourdir) le système.

Bonne journée,
Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité